Nous n’avons tout simplement pas le temps de ne pas voir grand.

Nous n'avons simplement pas le temps de ne pas

Vous avez peur de n’avoir aucun talent.
Vous avez peur d’être rejeté, critiqué, ridiculisé, incompris ou – et c’est le pire – ignoré.
Vous avez peur qu’il n’y ait aucun marché pour votre créativité et qu’il soit donc inutile de la cultiver.
Vous avez peur qu’un autre ait déjà fait la même chose que vous, en mieux.
Vous avez peur que tous les autres aient déjà fait la même chose que vous, en mieux.
Vous avez peur que quelqu’un vole vos idées et vous préférez donc les garder éternellement cachées de tous.
Vous avez peur de ne pas être pris au sérieux.
Vous avez peur que votre oeuvre ne soit pas assez importante politiquement, émotionnellement, ou artistiquement pour changer la vie de quiconque.
Vous avez peur que vos rêves soient ridicules.
Vous avez peur de considérer rétrospectivement un jour vos tentatives créatives comme une énorme et stupide perte de temps, d’énergie et d’argent.
Vous avez peur de ne pas avoir la discipline nécessaire.
Vous avez peur de ne pas avoir l’espace de travail convenable, la liberté financière ou le temps de vous concentrer sur l’invention ou l’exploration.
Vous avez peur de ne pas avoir la formation ou les diplômes voulus.
Vous avez peur d’être trop gros (Je ne sais pas au juste quel est le rapport avec la créativité mais comme l’expérience me l’a enseigné que la plupart d’entre nous avons peur d’être trop gros, permettez-moi d’ajouter cette peur à ma liste pour faire bonne mesure.)
Vous avez peur d’être dénoncé comme un écrivaillon ou un imbécile, ou accusé de dilettantisme ou de narcissisme.
Vous avez peur de contrarie votre famille avec ce que vous pourriez révéler.
Vous avez peur de ce que diront votre entourage ou vos confrères si vous exprimez à haute voix votre vérité intime.
Vous avez peur de libérer vos démons intérieurs et vous ne voulez vraiment pas vous retrouver nez à nez avec eux.
Vous avez peur que le meilleur de votre oeuvre soit derrière vous.
Vous avez peur de ne pas avoir de meilleur de votre oeuvre du tout.
Vous avez peur d’avoir négligé votre créativité pendant tellement longtemps que vous ne pouvez désormais plus la retrouver.
Vous avez peur d’être trop vieux pour vous y mettre.
Vous avez peur d’être trop jeune pour vous y mettre.
Vous avez peur que rien de bien ne puisse arriver de nouveau puisque c’est arrivé une fois déjà dans votre vie.
Vous avez peur parce que rien ne s’est jamais bien passé dans votre vie et que ce n’est donc pas la peine de vous fatiguer à essayer.
Vous avez peur de n’être qu’un prodige sans lendemain.
Vous avez peur de ne pas être un prodige du tout…

Nous savons que lorsque le courage se tarit, la créativité s’éteint avec lui.

Tu as peur de l’océan ? Plonge dedans !

Big Magic. Elisabeth Gilbert

This contact form is deactivated because you refused to accept Google reCaptcha service which is necessary to validate any messages sent by the form.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *